Les entrepreneurs africains se dégonflent face à Google Loon

Dans un précédent post on abordait en quelques lignes le Projet Google Loon du géant du web Google. Ce projet se présentait comme étant révolutionnaire et devrait permettre aux pays et endroits reculés du monde n’ayant pas accès à Internet de bénéficier d’une connexion haut débit grâce à des ballons positionnés dans le ciel (dans la stratosphère). Trouvez ce post ici Google veut connecter l’Afrique grâce a des dirigeables.

Google Loon

Certains technologues africains trouvent ce projet irréaliste comme réseau concurrentiel pour le continent. Le service ne ferait que fournir une connectivité 3G et donc rivaliser avec les réseaux cellulaires qui prennent de l’expansion et deviennent de plus en plus accessible(moins chère). Selon Phares Kariuki, un ancien consultant en technologies de la banque mondiale, « Au Kenya, la plupart des régions du pays ont accès à la 3G »

Et même si Google réussissait à offrir des vitesses plus rapides depuis des ballons flottants dans les airs, ce serait résoudre le mauvais problème, Kariuki ajoute: « L’obstacle à l’adoption d’Internet n’est pas tant le manque de connectivité.C’est le coût élevé de l’équipement. Les gens dans les régions pauvres ne peuvent tout simplement pas se permettre les ordinateurs portables et les smartphones, et préfèrent généralement les téléphones bon marché « .

Le chef de projet Google Loon , Mike Cassidy, affirme que même si certains pays comme le Kenya ont une couverture 3G substantielle, beaucoup d’autres n’en ont pas. « Nous ne pensons pas qu’il y ait une solution ou une entreprise qui aura une solution pour le monde entier », dit-il. « Nous pensons simplement que d’après ce que nous avons vu, il y a d’énormes pans de personnes qui n’ont pas de connectivité. »

Plus d’infos sur l’article original en anglais : African entrepreneurs deflate google’s internet balloon idea

%d blogueurs aiment cette page :