Pour la petite histoire, le mercredi 2 décembre dernier, deux tireurs ont ouvert le feu dans un centre social au service de personnes handicapées. Bilan, 14 morts, 17 blessés. Les tireurs ont finalement étés tués par la police de la ville de San Bernardino où s’est déroulée les événements alors qu’ils tentaient de prendre la fuite dans un 4×4.

Sur les tireurs, on a retrouvé un iPhone 5C encore en bon étant et sur lequel on fondait tous les espoirs pour en tirer le plus d’informations possible sur les véritables motivations des deux tireurs. Mais malheureusement le téléphone est verrouillé. Après plusieurs tentatives, certainement, les enquêteurs n’arrivent toujours pas à débloquer le iPhone 5C. Quoi de plus normal de demander au concepteur du système en l’occurrence Apple.

John McAfee

Le problème c’est que selon Apple, son système sait chiffré les mots de passe mais ne peut pas les déchiffrer, de plus,  selon Apple même s’ils pouvaient le faire, les clauses de confidentialités qui les lient à leur utilisateurs ne leur permet pas de débloquer des téléphones, cela serait une violation des droits des utilisateurs.

Cette affaire a depuis lors fait coulé beaucoup d’encre. En effet face à la pression exercé par le FBI sur Apple le forçant à fournir une clé pour déchiffrer le téléphone et en plus prévoir une porte dérobée dans iOS pour décrypter plus facilement les futurs iPhone si de telles occasions se représentaient, Apple reste sur sa position : Non, pas question.

Il faut noter que Apple a par la suite gagner le soutient de nombreuse grandes entreprises comme Microsoft et Google.

Pour en revenir à ce qui nous intéresse ici, John McAfee, est un pionnier de la cyber-sécurité, il est le créateur de l’antivirus qui porte son nom : McAfeeSelon lui, le FBI sait comment déchiffrer le iPhone et si ce n’est pas le cas alors les américains ne sont pas en sécurité. Dans une interview diffusé sur une chaîne de Télé, il prétend pouvoir casser la sécurité du iPhone en seulement 30 Minutes avec deux ingénieurs, un ingénieur en électronique pour désassembler le code afin de le rendre lisible et d’un ingénieur logiciel pour interpréter ces lignes de codes.

Possible ou pas ? Selon Apple cela est presque impossible car  le code de l’appareil n’est pas stocker dans sa mémoire, que seule une opération sur le matériel avec un laser à infrarouge et de l’acide pouvait permettre de le déchiffrer mais comporte aussi le risque de détruire définitivement l’appareil. Coup de pub de MacAfee ? Nous attendons de le voir à l’oeuvre.

Plus d’infos

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici